À ne pas manquer, Interviews

In the blink of an eye – Gaelle van der Haegen

Ce n’est pas nouveau: le sac est l’accessoire indispensable des vacances! Que ce soit pour aller boire un verre entre copines (tout en gardant les distances de sécurité), pour aller à la plage ou pour un plan shopping no blabla, le sac nous accompagne à chaque moment de l’été. Mais pas toujours facile de trouver le juste équilibre entre mode et le fameux “pas-beau-mais-pratique”. Comment avoir une pièce forte et élégante qui peut aussi s’adapter à toutes les situations? C’est précisément parce qu’elle a cherché, sans succès, un sac pour partir en vacances que Gaëlle van der Haegen en est venue à créer sa propre marque de maroquinerie. Il n’en fallait pas plus pour qu’on lui tende un micro et qu’on lui demande de raconter son histoire!

Gaelle van der Haegen, fondatrice Yuso

YUSO est une marque de sacs à main de luxe « made in Belgium » lancée en 2016. Autodidacte, la jeune créatrice d’origine coréenne imagine et crée des sacs inspirés par les différentes cultures, un point de couture élégant reliant les différents mondes dont elle est issue. La jeune créatrice dessine des sacs originaux et élégants, à l’image de la femme moderne. Chaque modèle s’adapte au style de celle qui le porte : working girl, bohème chic, maman cool,… Déclinés en différents modèles et disponibles en plusieurs couleurs et/ou matières, chaque sac YUSO est produit en série limitée de 3 pièces maximum. L’assurance de proposer des sacs uniques… à des femmes qui le sont tout autant !

Yuso, ça veut dire quoi? Et ça vient d’où?

C’est lors d’un voyage retour aux sources en Corée du Sud que Gaëlle van der Haegen décide d’appeler sa marque YUSO. Un hommage évident a ses racines puisque ce mot signifie « origine, histoire et volonté » en coréen.

Après plus de 20 ans en tant que consultante dans les ressources humaines pour plusieurs multinationales, Gaëlle van der Haegen ressent le besoin de développer une activité plus créative. Mue par l’envie de créer un objet de A à Z, elle laisse le destin lui montrer la voie. Lors d’un voyage en Grèce en famille, elle se met à la recherche d’un beau sac de plage… sans y parvenir. Quelques mois plus tard, elle reçoit une newsletter l’invitant à suivre un stage de couture pour créer son propre sac de plage. Comme une évidence… Gaëlle suit alors des cours de couture et fait l’investissement d’une machine à coudre. De tentatives en tentatives, elle ne pourra plus s’arrêter. Son premier prototype de sac deviendra son première modèle : Mila.

La libellule sur le logo est un clin d’oeil au seul mot coréen dont je me souvenais: Zanzali.

Une production 100% made in Belgium et éthique

Les sacs YUSO sont confectionnés uniquement avec des matériaux nobles, sélectionnés avec soin et exigence. La marque bruxelloise s’inscrit dès son origine comme une initiative citoyenne, solidaire et éthique. Née dans le contexte d’actualité morose des attentats de mars 2016, YUSO est une réponse à l’émotion suscitée et une réplique à ces élans spontanés de cohésion humaine qui ont bouleversés sa créatrice.

YUSO souhaite avant tout être une ode à l’être humain: tous les modèles célèbrent la diversité et les influences culturelles multiples. Enfin, YUSO ne néglige pas la dimension écologique et la cause animale. Dans la mesure du possible, Gaëlle van der Haegen ne travaille qu’avec des chutes de cuir récupérées auprès des tanneries et maroquineries : pas de gaspillage, pas de souffrance animale inutile ! Une fois réhabilités, ces cuirs offrent un matériau d’une qualité exceptionnelle.

Laisser un commentaire